Société Natation de Strasbourg

Inscription

Si vous cherchez à vous inscrire ou vos enfants à la Société Natation de Strasbourg, c’est bien ici que ça se passe.
Toutes les modalités d’inscription se trouvent dans le dossier disponible en téléchargement via le bouton ci-dessous.

Dossier d’inscription 2016/17

Les inscriptions ne seront enregistrées qu’à partir du 1er juin 2016

Pour toute information supplémentaire ou problème rencontré, veuillez nous contacter en nous laissant un message, soit en contactant directement le secrétariat du club.

Vous trouverez ci-dessous le règlement intérieur et la charte éthique de la Société Natation de Strasbourg (également disponibles au format ».pdf ».

Article 1 :
Les membres s’engagent à respecter les encadrants (entraîneurs, officiels et membres du Comité) ; les installations sportives, la déontologie sportive véhiculée par le club. Seul les adhérents du club ont accès aux bassins et aux douches.

Article 2 :
Les adhérents sont sous la responsabilité de la SNS exclusivement pendant les heures de pratique. La SNS n’est pas responsable en cas de vol dans les vestiaires ou au bord du bassin. La responsabilité de la SNS s’arrête à la fin de l’activité. Les parents sont responsables de leurs enfants dès la fin du cours.

Article 3 :
Tout nageur devra prévenir l’entraîneur ou le secrétariat en cas d’absence à l’entraînement. En cas d’absence répétée non justifiée, le responsable technique se réserve le droit de ne pas engager le nageur en compétition.

Article 4 :
Les membres s’engagent à être à jour de leur cotisation. Aucun remboursement de cotisation ne sera effectué, sauf en cas de contre-indication justifiée médicalement. Cette dernière reste acquise au club en cas d’interruption des entraînements quel que soit le motif. 

Article 5 :
À l’entraînement, tout nageur devra porter une tenue adaptée (maillot sportif). Pour des raisons d’hygiène, les parents ne sont pas autorisés dans les douches.
Pour des raisons de sécurité, tous les nageurs devront enlever leurs bijoux et montre durant les activités.

Article 6 :
En cas de non respect du règlement et après un avertissement, une commission de discipline constituée par le Président, le Directeur Technique et un membre du Comité statuera sur les suites à donner.
La sanction peut aller jusqu’à l’exclusion et à la radiation de la section ou du club.

Article 7 :
L’adhésion à la SNS inclus l’assurance lors de la pratique.

Article 8 :
L’adhésion à la SNS, impose l’acceptation par défaut du règlement intérieur.
Aucune adhésion ne sera acceptée dans le cas contraire.

Les valeurs sportives

Si la pratique sportive est un « droit fondamental pour tous », elle se fonde sur des valeurs de :

  • fraternité et laïcité

Le sport unit les personnes dans l’effort, quelles que soient leurs origines, leur niveau social, leurs opinions ou leurs croyances.

  • solidarité

L’esprit d’équipe, plus particulièrement dans les sports collectifs, est une composante essentielle de l’esprit sportif. Le spectacle sportif est une fête collective, d’émotions partagées et d’ouverture sur les autres, véritable école de solidarité.

  • loyauté et respect

Le sport est un jeu défi ni par des règles, sans lesquelles il n’est pas de compétition sincère. Le sport c’est le respect des autres, de soi-même et de son corps.

Les principes fondamentaux

  • Maîtrise de soi

Le sport est passion et émotion mais en aucun cas cette passion ne doit dépasser la raison. La passion, si elle induit dépassement de soi et générosité, doit être contrôlée et gérée grâce à :

  1. l’éducation du comportement
  2. l’organisation d’un environnement participatif et clairvoyant.

L’émotion relève d’un imaginaire qui ne doit pas pour autant faire oublier le réel et ceci quelles que soient les dimensions médiatiques et économiques atteintes.
Le sport est la recherche d’excellence. Si, parfois, le désir de victoire et l’envie de dépassement  de soi peuvent inciter à des prises de risque jusqu’à la « liberté d’excès », ni l’intégrité physique de l’adversaire, ni le respect de son propre corps ne doivent en souffrir.

  • Observation et application des règles

L’instauration de règles garantit l’égalité des chances et la sérénité du jeu. L’éducateur dans son rôle de formateur se doit d’enseigner les bonnes pratiques.
Le sportif se doit quant à lui, dans le cadre de sa formation et de sa préparation, d’apprendre et de comprendre les règles et de les mettre en œuvre .

  • Respect des arbitres et des officiels

L’arbitre est le directeur de jeu et il est assisté de juges et d’officiels. Les arbitres sont les garants de l’application de la règle. Ils remplissent une fonction difficile mais essentielle en l’absence de laquelle il n’y a pas de jeu.

  • Respect des partenaires et des adversaires

Une rencontre sportive oppose nécessairement deux équipes distinctes ou plusieurs sportifs partageant la pratique d’une même discipline. Les membres de l’équipe adverse, sportifs ou dirigeants, sont des partenaires de jeu, qu’il convient de les respecter.

S’il est légitime d’encourager ses propres couleurs, il faut se souvenir que celles des autres sont tout autant respectables. Au-delà des contraintes fixées par la règle, l’esprit du sport n’est pas l’affaire des autres mais celle de chacun.

  • Environnement, locaux, matériel

Partie intégrante des enceintes sportives, le matériel et les locaux doivent être respectés et non dégradés.

  • Bannissement des actes d’incivilités, de violence, et des discriminations

Les incivilités et les violences volontaires physiques (coups, blessures), sexuelles (agressions, atteintes, harcèlement) ou psychologiques (menaces, intimidations) mettent en danger la santé ou l’équilibre psychique ; elles vont à l’encontre de l’épanouissement de chacun et de l’image du sport. Tous ces actes sont répréhensibles.

Par ailleurs, les discriminations doivent être bannies et sont pénalement punies.

Quelques exemples :

La provocation publique à la discrimination à la haine ou à la violence raciale ou religieuse et la diffamation raciale publique est punie d’un an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende.
L’injure raciale publique est punie de 6 mois d’emprisonnement et 22500€ d’amende.
La prescription est d’un an.

  • L’engagement

Si la compétition est l’outil par excellence d’évaluation de l’ensemble des acteurs du mouvement sportif, en aucun cas l’enjeu et le résultat ne doivent primer sur l’esprit sportif.
Le dirigeant, l’éducateur, l’entraîneur, l’arbitre sont les pièces maîtresses du bon déroulement de la compétition ou de la manifestation sportive.

Tout sportif se doit de :

  • gérer l’euphorie de la victoire ;
  • surmonter la défaite ;
  • s’intégrer dans une équipe, mériter la confiance de ses co-équipiers par la constance ;
  • respecter l’adversaire et les règles du jeu sans lesquels il n’y aurait pas de partie ;
  • apprendre la nécessité d’un entraînement régulier pour atteindre ses objectifs ;
  • mieux se connaître et gérer ses limites.